CRISTINA

Une Psy pas comme les autres

Je m'appelle Cristina et je suis d'origine italienne. J'aurais pu naître dans une grande ville comme Rome ou Milan mais je suis née dans un tout petit village: Charleroi. Pour ceux qui ne connaissent pas, Charleroi se situe en Belgique et c'est un peu comme chez Les Ch'tis: quand tu viens à Charleroi, tu pleures aussi deux fois ; une fois quand tu arrives et une fois quand tu repars... et que tu ne retrouves plus ta voiture 🤔. A l'entrée de Charleroi, ces quelques mots sur un panneau: " Bienvenue à Charleroi, la Pays NOIR". Ca donne tout de suite envie de venir, tu te dis "Waow ! Ambiance ! Ca doit être la fête à Charleroi !". Et c'est vrai, c'est tous les jours la fête et on s'éclate... la gueule.

 

Je me suis donc posé une question: pourquoi mon papa qui ne voulait un enfant que 5 ans plus tard, ne s'est-il pas attelé à perfectionner sa technique de retrait au risque de se répandre précocement sur un terrain brûlant de fertilité ? Voilà comment j'ai su que j'ai été conçue un soir de St-Eloi alors que ma maman était irrémédiablement programmée pour enfanter et mon papa était ivre-mort. Je suis donc le résultat de la rencontre d'un ovule en chaleur et d'un spermatozoïde imbibé d'alcool. Bref, ce que femme veut, l'homme ne peut que s'y résoudre.

Depuis toute petite, je rêve d'être une Star internationale. Et aujourd'hui, rien n'a changé: je suis toujours au stade du rêve (je constate que ça aura au moins le mérite de vous faire sourire 😁). Bizarrement et bien qu'heureuse,  je ne me suis jamais sentie à ma place. Ma place, je la vois en journée en mer sur mon Yacht amarré juste devant ma maison posée sur une plage de sable blanc. En soirée, installée en terrasse au bar de ma piscine et une coupette à la main, j'admirerais la mer (et mon yacht 🛥). Sur cette hûûûuumble terrasse, un tout aussi hûûûuumble piano à queue qui distille des notes tantôt rocks tantôt lounges tantôt électros tantôt silencieuses pour permettre à la mer d'exprimer son ressac... Ah, j'oubliais ! Celui qui joue du piano, en smoking noir et chemise blanche, n'est autre que mon tant attendu... Tadâaaaaam 🥁🥁🥁... Prince Charmant 💖 ! Il me regarde, il me sourit et me dit : Miaouuuu 🙀 

J'ouvre les yeux et à l'instant où je vous écris, je suis chez moi, à Charleroi, avec vue sur ses célèbres mines de charbon noir, dans ma maison de cité avec... mes 4 chats. Ne vous méprenez pas ! Je ne suis pas que matérialiste et superficielle ! Oui je ne vais pas le nier, j'aime le luxe. Pourquoi ? Je ne sais pas. Peut-être parce qu'il permet de vivre l'instant présent sans avoir peur du lendemain et surtout de ne pas perdre son temps à gagner de l'argent juste pour pour se nourrir et payer son loyer sans jamais faire ce que notre voix intérieure nous murmure de faire: "Réalise tes rêves !". Le temps est précieux ! Ni Dieux ni maître, à part le temps qui passe... ⏱ Et si on passe son temps à juste gagner de l'argent, on passe à côté de sa vie." Fais un travail qui te plaît et tu n'auras pas à travailler un seul jour de ta vie ". Et si tu fais ton travail avec passion, il sera un jour où  l'autre reconnu. Et tu pourras en vivre. Voilà mon rêve.  Et je refuse de démissionner ou renoncer à mes rêves. Je n'y ai d'ailleurs jamais renoncé ; j'ai juste trop souvent emprunté des chemins trop longs, semés  d'embûches, d'animaux sauvages, de mutants qui m'ont fait perdre trop de temps ou simplement je me trompais de route ; ce qui n'est pas étonnant car comme beaucoup de femmes, je manque sérieusement de sens de l orientation.  Je vous jure que Kho-Lanta, c'est Dora l'exploratrice comparé à mon parcours ! J'ai tracé ma route sans stratégie et c'est sans doute là mon point faible. Mais désormais, Google Map est mon meilleur ami ! Cela dit, j'ai rencontré des gens extraordinaires; Comme une fille de 13 ans, look pré-ado mal coiffée,  que je croise plusieurs fois par jours et qui s'éclipse après chaque repas.  Je la croise depuis environ 1 mois... depuis le début du confinement, en fait. Et bizarrement, elle me ressemble beaucoup. Bref, je ne regrette rien... mis à part les 20 ans de moins que j aimerais avoir 😁.

 

 

Je tiens tout de même à préciser que, même si parfois mes propos laissent entrevoir une féministe misandre, je ne le suis absolument pas ! J'ai juste trop souvent croisé des mâles en soif d'assouvir leurs besoins primaires. Mais je suis intimement convaincue que l'homme est indispensable à la femme. D'ailleurs que serait la femme sans l'homme ? Rien, pardi ! Car que serait le bien sans le mâle ? 😁

20 avril 2020

Cristina💋